fbpx

Effets de la lumière bleue sur notre santé

Vous avez mal aux yeux avec une migraine terrible. Heureusement que la journée se termine.

Cela vous arrive de plus en plus souvent.

Vous travaillez essentiellement sur un écran d’ordinateur ?

Si oui, ne cherchez pas. Vous êtes peut-être victime de la lumière bleue

Continuez la lecture de cet article pour savoir de quoi il s’agit, et comment s’en protéger.

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

C’est une petite partie du spectre de lumière, comprise entre 380 et 500 nanomètres.

Elle est émise par le soleil.

Notre soleil ?

Oui. Mais elle provient aussi des ampoules LED et des écrans en général : télévisions, tablettes, smartphones, ordinateurs.

 

La lumière bleue est omniprésente dans nos vies modernes.

 

Pourquoi la lumière bleue est-elle dangereuse pour vos yeux ?

Tout d’abord, seule une partie de la lumière bleue est néfaste pour nos yeux.

En effet, la lumière bleue est composée de deux segments.

  • Le bleu turquoise situé vers 490 nanomètres est indispensable pour l’organisme. Il participe à la régulation de votre cycle circadien et de votre humeur en influant sur la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil.
  • Le bleu violet compris entre 415 et 455 nanomètres est plus énergétique et peut endommager la rétine.

Mais comment ?

Pour comprendre ce phénomène, revenons très brièvement sur le mécanisme de la vision.

Au début, l’image arrive sur la rétine qui contient des cellules photosensibles.

Au contact de la lumière, le rétinal, une des molécules de la rétine, va déclencher une série de réactions chimiques qui aideront le cerveau à construire la vision.

Tout va bien.

 

Des scientifiques ont découvert un effet inquiétant lorsque le rétinal reçoit de la lumière bleue. Plus précisément, sa partie bleu-violet.

 

Celui-ci se met à créer des cellules toxiques qui tuent les photorécepteurs. Et lorsque ceux-ci meurent, c’est terminé. Ils ne se régénéreront plus.

Voilà comment une toute petite bande du spectre de lumière peut causer autant de dégâts sur notre vue.

Les enfants y sont particulièrement vulnérables. Chez les plus jeunes, les filtres physiologiques comme la cornée ou le cristallin laissent passer 65 % de la lumière jusqu’à la rétine. Ce taux descend à 20 % vers 25 ans.

Mais concrètement, quelles sont les conséquences d’une exposition excessive à la lumière bleue sur notre organisme ?

Risque pour le sommeil. La lumière bleue influe sur votre horloge interne et par conséquent, vos cycles de sommeil. Elle inhibe partiellement la sécrétion de la mélatonine.

 

Une exposition de 2 à 3 heures en fin de journée, décalerait votre heure d’endormissement.

dormir

 

Risque accru de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Il est lié à la destruction des cellules photoréceptrices en présence de la lumière bleu-violet.

Risque accru de cataracte. Le cristallin filtre la lumière avant qu’elle arrive à la rétine. Il jaunit au fil du temps et l’absorption à haute dose de lumière bleue accélère son vieillissement.

Comment se protéger de la lumière bleue

Moins de temps sur les écrans. Évitez de consulter votre tablette le soir, lorsque les sources lumineuses sont faibles. Vos pupilles sont alors dilatées et laissent passer encore plus de cette lumière bleue si nocive.

Lunettes anti lumière bleue. Elles sont particulièrement indiquées pour travailler ou lire sur un écran.

Filtres pour écrans. Cette solution est plus coûteuse, car vous devez protéger chaque appareil.

Vous avez trouvé dans cet article les méfaits de la lumière bleue sur notre santé : trouble du sommeil, fatigue oculaire ou risque accru de maladies comme la DMLA.

Ce sont autant de raisons pour vous protéger contre ce fléau en utilisant un des conseils proposés dans l’article.

Quelle solution préfériez-vous ?

 

Ema

Pas encore de commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas publiée.

Blog La Santé

SUIVEZ LA-SANTÉ.ORG SUR FACEBOOK

La-sante.org n’est pas un site médical et ne donne pas de conseils médicaux. Le but de ce blog est d’aider ses lecteurs à mieux comprendre comment améliorer leur santé au quotidien. Ainsi, les contenus prodigués sur ce blog ne se substituent pas à un avis médical.