fbpx

Le bio, ami ou ennemi ?

Avez-vous envie de consommer des produits aussi bons en goût que pour la santé ?

Le bio est présent dans tous les médias. Il se démocratise et se trouve même dans les rayons de supermarché.

  • En 2017, le chiffre d’affaires de consommation des produits bio a augmenté de 17 % par rapport à 2016, et a atteint 8,3 milliards euros.
  • 6,6 % de la surface totale agricole est consacrée au bio.
  • La part du bio représente 4,4 % par rapport au total de l’alimentation à domicile.
  • 9 Français sur 10 ont mangé bio durant les 12 derniers mois et 16 % en consomment quotidiennement.

Mais qu’en est-il du bio ? Nous fait-il vraiment du bien ?

4 signes qui indiquent que le bio est bon pour la santé

Moins de chance de manger des pesticides

Les pesticides sont neurotoxiques pour les insectes. Il y a donc de fortes chances pour qu’ils soient aussi néfastes pour les humains.

Le cahier des charges pour l’agriculture biologique est contraignant. Il interdit l’utilisation d’un grand nombre de pesticides. En réservant une place importante aux produits bio, vous limitez ainsi leur ingestion.

 

Vous protégez votre système neurologique ainsi que le développement cognitif de vos enfants.

 

Par conséquent, vous limitez la progression de maladies comme le Parkinson ou certains types de cancers.

Des produits maraîchers avec plus de goût

Les fruits et légumes bio doivent rester naturels. Aucun produit ne doit être prodigué pour accélérer ou retarder la maturité.

Pour ces raisons, ils sont la plupart du temps cueillis lorsqu’ils sont mûrs et d’un lieu le plus près possible du consommateur.

Leurs saveurs auront donc tout le temps de se développer.

Des produits gorgés d’antioxydants

Les produits bio ne sont pas protégés par des pesticides. Ils doivent lutter seuls avec ses petits bras musclés contre les méchants champignons et insectes.

Pour faire face à ces combats, ils se mettent à développer plus d’antioxydants, surtout des polyphénols, bien connus dans la défense contre le vieillissement cellulaire.

Ce phénomène est présent pour tous les types d’aliments.

Limite la résistance aux antibiotiques

Dans l’élevage classique, les normes de rentabilité sont telles qu’elles impliquent une utilisation intensive des antibiotiques. Elles limitent ainsi les maladies et la mortalité prématurée des animaux.

En consommant leur viande, vous devenez antibio-résistant.

Choisir du bio vous protège de cette conséquence néfaste.

Le bio : vraiment bon pour la santé ?

La réalité est plus nuancée que «bon» ou «mauvais».

 

Certes, le bio ne contient qu’une faible dose de pesticides. Mais 4 produits autorisés peuvent être nocifs pour la santé à haute dose. Donc le danger n’est pas totalement écarté.

jeune

 

Certains aliments sont aussi «propres» en culture conventionnelle.

  • Les courges, les petits pois, les kiwis, les mangues ou les avocats possèdent un point en commun : leur enveloppe les protège des pesticides.
  • Compte tenu des techniques d’élevage très proches, les œufs bio ne sont pas très différents de ceux qui sont estampillés «label rouge».

Vous avez trouvé dans cet article des argumentaires pour situer la place du bio dans votre alimentation.

Consommer bio est une question d’éthique et fait partie d’un mode de vie.

Mais conserver votre esprit critique pour mieux distinguer les effets du marketing des vrais avantages du bio.

Ema

Pas encore de commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas publiée.

Blog La Santé

SUIVEZ LA-SANTÉ.ORG SUR FACEBOOK

La-sante.org n’est pas un site médical et ne donne pas de conseils médicaux. Le but de ce blog est d’aider ses lecteurs à mieux comprendre comment améliorer leur santé au quotidien. Ainsi, les contenus prodigués sur ce blog ne se substituent pas à un avis médical.