fbpx

Intolérance au gluten, comment la détecter ?

Le gluten a envahi notre quotidien depuis quelque temps.

Vous le retrouvez dans les magazines, les rayons de supermarchés, les émissions télévisées, etc.

Il s’invite dans vos discussions souvent passionnées dont un point commun demeure incontestable : c’est le mal !

Mais qu’en est-il ?

Le gluten est-il cet ingrédient diabolique qui nous rend malade ?

Regardons ce phénomène de plus près ainsi que l’intolérance au gluten.

Tout d’abord qu’est-ce le gluten ?

 

Le gluten regroupe des protéines présentes dans certaines céréales comme le blé, le seigle, l’avoine ou encore l’épeautre.

gluten

 

Le gluten se révèle lors du pétrissage de la pâte hydratée. Il contribue à la rendre plus élastique et plus résistante à la cuisson.

Jusque-là, le gluten paraît plutôt utile et inoffensif. Mais remontons un peu plus dans le temps.

Le gluten est apparu lorsque l’homme commence à cultiver les céréales et à en consommer. C’est-à-dire depuis peu sur l’échelle de l’humanité.

Nous en concluant donc que l’homme n’a pas besoin du gluten, mais il le tolère.

Jusqu’à l’ère industrielle où l’homme modifie la composition du blé pour accélérer le processus de panification. Ceci pour répondre à une demande croissante.

La farine moderne contient de plus en plus de gluten dont la capacité d’absorption de l’eau permet d’obtenir des pains plus gonflés et moelleux.

Vous commencez à voir où l’histoire va atterrir ? Un peu de gluten ça va, trop de gluten bonjour les dégâts !

Notre organisme qui déjà ne fait que tolérer ces protéines, se voit cerner par elles. Des réactions ne se font pas attendre.

Les 3 types d’intolérance au gluten

La maladie de Coeliaque

Elle se déclare quelque temps après l’ingestion du gluten et touche une personne sur 100 en Europe.

Elle abîme la muqueuse intestinale et empêche l’assimilation des nutriments.

 

 Les symptômes les plus fréquents de la maladie de Coeliaque sont : une diarrhée aigue, des crampes abdominales.

crampes intestinales

 

Puis viendront un amaigrissement et une fatigue chronique dus au à la mauvaise absorption des aliments.

Enfin la présence d’anticorps spécifiques permet de diagnostiquer avec certitude cette maladie.

Le traitement de la maladie se base sur un régime sans gluten, à suivre pendant 6 à 12 mois.

Les allergies au gluten

Elle provoque une réaction immunitaire immédiate comme des irruptions cutanées ou un œdème de Quincke.

L’arrêt de la prise de produits au gluten fait disparaître ces désagréments.

 

 

L’allergie au gluten provoque une réaction immunitaire immédiate comme des irruptions cutanées ou un œdème de Quincke.

réaction cutanée gluten

 

L’arrêt de la prise de produits au gluten fait disparaître ces désagréments.

La sensibilité au gluten

Elle est plus compliquée à diagnostiquer que les cas précédents pour trois raisons :

  • La tolérance au gluten est différente selon les individus.
  • Ses symptômes ressemblent assez à ceux de la maladie de Coeliaque.
  • En même temps, ils peuvent aussi être assimilés à d’autres troubles comme l’intolérance au lactose.

En plus de cela, il faut compter avec les additifs ajoutés dans la farine. Ils pourraient accentuer les symptômes.

Dans tous les cas, diarrhées, ballonnements ou encore anxiété et fatigue sont des alertes à prendre au sérieux.

 

En cas de soupçon, le meilleur test est d’écarter le gluten de votre alimentation pendant au moins un mois, puis le réintroduire.

gluten free

 

Vous possédez maintenant une vue générale sur les problèmes en lien avec le gluten.

Etes-vous sensible à cette protéine ?

 

Ema

Pas encore de commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas publiée.

Blog La Santé

SUIVEZ LA-SANTÉ.ORG SUR FACEBOOK

La-sante.org n’est pas un site médical et ne donne pas de conseils médicaux. Le but de ce blog est d’aider ses lecteurs à mieux comprendre comment améliorer leur santé au quotidien. Ainsi, les contenus prodigués sur ce blog ne se substituent pas à un avis médical.