fbpx

Huiles essentielles et coronavirus : un potentiel danger

Après plusieurs semaines à vivre sous la menace du coronavirus, nous sommes tous au courant des mesures de protection : gestes barrières, confinement et masques. Certains adeptes des produits naturels pourraient se tourner vers les huiles essentielles pour prévenir voire soigner le covid-19, d’autant plus que celles-ci, bien que naturelles, peuvent avoir une action très puissante. Alors peut-on les utiliser en sécurité ? Certaines huiles ne sont-elles pas contre-indiquées ? Je fais le point avec vous.

Les huiles essentielles anti-virales ne soignent pas le covid-19

Certaines huiles, comme l’huile d’arbre à thé (tea tree) ou d’eucalyptus, sont appelées « anti-virales » c’est-à-dire qu’elles ont une action directe sur certains virus. Mais cette efficacité n’est pas universelle : alors que certaines huiles essentielles vont avoir un effet sur la grippe, elles seront inefficaces sur d’autres virus, et inversement. Il n’y a actuellement aucune certitude que les huiles considérés comme « anti-virales » aient un effet sur le coronavirus, elles ne représentent donc pas un moyen de se soigner.

Le danger des huiles essentielles anti-inflammatoires

Vous en avez sûrement entendu parler : l’utilisation d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) en cas de fièvre est fortement déconseillée en cette période. En effet, ces médicaments combattent la fièvre, nécessaire à notre corps pour se battre contre le virus, et inhibent donc notre système de protection naturel.

 

Certaines huiles essentielles contiennent, elles aussi, un principe actif anti-inflammatoire. Elles sont donc à éviter.

blouse médicale

 

Ainsi, les HE de gaulthérie couchée, Gaultheria procumbens, de gaulthérie odorante, Gaultheria fragrantissima et de bouleau jaune, Betula alleghaniensis sont à proscrire à tout prix.

D’autres huiles sont remises en question pour leur influence en cas d’infection par le covid-19. Certaines sont très populaires et on manque de certitudes, on les écartera donc par principe de précaution :


  • mélisse,
  • sauge sclarée
  • gingembre
  • hélichryse de madagascar
  • ylang-ylang
  • cade
  • patchouli
  • thym à feuilles de sariette
  • poivre noir
  • Achille millefeuille
  • sapin blanc
  • tanaisie annuelle
  • camomille matricaire
  • achilée millefeuille
  • lavande, lavandin
  • bergamote, petit grain bigarade
  • sauge sclarée
  • eucalyptus citronné
  • citronnelle de Java
  • lemongrass
  • verveine exotique et odorante
  • myrte citroné
  • clou de girofle.

Enfin, certaines huiles très puissantes comme la cannelle et l’origan sont très utiles pour se battre contre de fortes infections. Mais il ne faut pas prendre leur utilisation à la légère : elles peuvent gravement brûler la peau, être trop puissantes pour vos organes internes et être contre-indiquées selon votre état de santé et votre traitement médicamenteux. Au vu des connaissances actuelles sur le covid-19, il est mieux de ne pas prendre de risques en d’écarter ces dernières huiles.


Utiliser les huiles essentielles contre le coronavirus en toute sécurité

Les huiles essentielles sont des outils naturels efficaces, mais dont il faut se protéger afin de les laisser agir en toute sécurité. Quelques conseils :

Il est préférable de ne pas faire son propre gel Hydro-alcoolique avec des huiles essentielles. La dose nécessaire pour tuer le virus pourrait abîmer la peau des mains. Des gels à base d’huiles essentielles existent en pharmacie, dont la formule est préparée par des professionnels.

Attention à ne pas mettre d’huile essentielle pure dans votre masque : elle pourrait empêcher le masque de fonctionner correctement et être trop puissante pour être inhalée en continu et si proche des muqueuses.

 

Ema

Pas encore de commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas publiée.

Blog La Santé

SUIVEZ LA-SANTÉ.ORG SUR FACEBOOK

La-sante.org n’est pas un site médical et ne donne pas de conseils médicaux. Le but de ce blog est d’aider ses lecteurs à mieux comprendre comment améliorer leur santé au quotidien. Ainsi, les contenus prodigués sur ce blog ne se substituent pas à un avis médical.