fbpx

L’angine est de saison !

Douleur à la gorge, difficulté à avaler, maux de tête, frissons, courbatures, fièvre.

Vous vous dites qu’il y a de forte chance que vous ayez attrapé une angine. Une fois le verdict personnel tombe, que devriez-vous faire ?

Mais de quoi s’agit-il au fait ? 

Est-ce que l’antibiotique est automatique en cas d’angine ? 

Examinons tout cela de plus près.

Qu’est-ce qu’une angine ?

Tout d’abord, c’est une maladie assez répandue.

 

9 millions de personnes sont diagnostiqués chaque année en France. Les 5 à 15 ans sont les plus touchés.

Il s’agit d’une Inflammation de la gorge et des amygdales. Dans certains cas elle peut s’étendre à l’ensemble du pharynx.

Elle se transmet par les éternuements, les postillons, les toux ou encore les objets contaminés par le malade.

Par son aspect extérieur, vous pouvez trouver deux types d’angine :

  • L’angine rouge : la muqueuse qui recouvre les amygdales et le larynx est rouge lors de l’infection.
  • L’angine blanche : la gorge est rouge et en plus, accompagnée de points blancs sur les amygdales.

Une angine peut être d’origine virale ou bactérienne.

Ah, ça se complique.

Le traitement des angines

 

Entre 50 et 90 % des angines sont d’origine virale.

angine

 

Dans ce cas, aucun traitement n’est nécessaire. On se contente de soulager les symptômes : des médicaments sont prescrits pour faire baisser la fièvre et soulager la douleur.

Il est plus rare qu’une angine soit d’origine bactérienne (streptocoque groupe A, staphylocoque, méningocoque ou pneumocoque). Les symptômes sont en général plus caractéristiques :

  • Fièvre supérieure de 38° C.
  • Ganglions du cou gonflés et douloureux.
  • Douleurs abdominales.
  • Pas de rhume, d’écoulement nasal, de laryngite, ni de trachéite.

Mais elle peut entraîner des complications.

La prescription d’antibiotique à base de pénicilline est alors nécessaire.

 

Angine virale ou bactérienne ? 

Le médecin dispose d’un test de diagnostic rapide (TDR), simple et indolore. Il passe un grand coton tige sur les amygdales puis le plonge dans une solution réactive contenant une bandelette.

Selon la couleur que prendra la bandelette, il déterminera si l’angine est d’origine streptocoque du groupe A ou pas.

Avant 2-3 ans, on ne parle pas d’angine, mais d’amygdalite. L’enfant n’a pas vraiment mal, mais juste une gêne au niveau de la gorge.

angine enfant

  • 90 % des amygdalites sont d’origine virale.
  • Elles surviennent souvent au printemps et en automne où les températures extérieures favorisent la prolifération des virus et des bactéries en général.
  • Si votre enfant n’a pas faim, ne le forcez pas à manger. En revanche, hydratez-le abondamment, surtout s’il a de la fièvre.
  • Privilégiez les aliments faciles à avaler comme les yaourts ou de la compote.

Savez-vous que la scarlatine est une angine d’origine bactérienne dont l’éruption cutanée touche majoritairement le tronc ?

La prévention de l’angine

L’angine est très contagieuse. Pour limiter sa propagation, voici quelques règles d’hygiène à suivre :

  • Lavez-vous les mains à l’eau et au savon.
  • Utilisez des mouchoirs en papier pour vous moucher.
  • Toussez ou éternuez en couvrant la bouche avec votre manche, ou un mouchoir.
  • Ne vous approchez pas, n’embrassez pas ni serrez la main des personnes âgées ou des bébés.
  • Ne partagez pas vos brosses à dents.
  • Aérez votre maison et chauffez-la à 19° C.
  • Respectez la prescription de repos.

Bien, vous avez trouvé dans cet article un grand nombre d’informations sur les angines.

 

C’est une maladie qu’il ne faut pas prendre à la légère, surtout pour le diagnostic. Donc, ne pratiquez pas l’automédication

 

Allez voir votre médecin surtout en cas de forte fièvre (supérieure à 38° C).

 

Ema

Pas encore de commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas publiée.

Blog La Santé

SUIVEZ LA-SANTÉ.ORG SUR FACEBOOK

La-sante.org n’est pas un site médical et ne donne pas de conseils médicaux. Le but de ce blog est d’aider ses lecteurs à mieux comprendre comment améliorer leur santé au quotidien. Ainsi, les contenus prodigués sur ce blog ne se substituent pas à un avis médical.