fbpx

6 critères à remplir avant le déconfinement donnés par l’OMS

Quand pourrons-nous réellement parler de déconfinement ? Quels critères devront être remplis pour que la population puisse enfin circuler librement sans risque d’attraper le virus ?

L’OMS a récemment donné son avis sur le sujet, d’après l’organisation mondiale de la santé 6 points devront être respectés pour que déconfinement puisse se faire en toute sécurité.

Le lundi 13 avril 2020, le président de la République française a annoncé la poursuite du confinement totale pour tous les Français jusqu’au 11 mai 2020. À cette date, si la situation en France s’est améliorée et que l’accès aux masques  et aux tests sérologiques est suffisant, un déconfinement progressif pourra être mis en place. Le président de la république a parlé de protection individuelle pour tous les Français.

L’activité économique du pays pourra reprendre petit à petit

Les crèches et écoles seront rouvertes et des mesures et dispositifs devront être pris concernant les travailleurs pour éviter une seconde vague d’épidémie. En ce qui concerne les personnes âgées, le confinement devrait durer un peu plus longtemps pour les préserver.

À noter que pour l’instant, même si la progression de la maladie ralentit tout doucement, le nombre de cas continue à augmenter chaque jour et nous ne savons pas si le pic épidémique de cette pandémie a été atteint.

Que dit l’OMS sur les 6 conditions du déconfinement  ?

Le 13 avril dernier, les dirigeants de l’OMS mettent en garde sur la levée du confinement. Elle en a précisé 6 critères qui devront être impérativement remplis pour un déconfinement réussi sans risque pour la population. Voici ces 6 critères :

  • La transmission est contrôlée ;
  • Les systèmes de santé sont en mesure de tester, d’isoler et de traiter chaque cas et de retracer chaque contact ;
  • Les risques d’épidémies sont réduits au minimum dans des environnements particuliers comme les établissements de santé et les maisons de soins ;
  • Des mesures préventives ont été mises en place sur les lieux de travail, dans les écoles et dans d’autres lieux publics essentiels ;
  • Les risques d’importation peuvent être gérés ;
  • Les communautés sont pleinement éduquées, engagées et habilitées à s’adapter à la nouvelle norme.

L’OMS a également précisé, que le déconfinement devrait s’effectuer lentement afin de ne pas relancer l’épidémie et connaître une seconde vague comme ça peut être le cas en Chine.

 

Le directeur général de l’OMS , Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré  ceci : ” le déconfinement ne peut pas se faire d’un coup.”

 

Toujours d’après l’OMS, les pays devront ” mettre en œuvre un ensemble complet de mesures pour ralentir la transmission et sauver des vies dans le but d’atteindre un état stable de faible transmission ou d’absence de transmission ».

Freiner l’épidémie dans les pays pauvres

Tedros Adhanom Ghebreyesus a également évoqué les pays les plus pauvres d’Afrique, Asie et Amérique latine.

Il a déclaré que : “Dans les pays où une grande partie de la population est pauvre, les ordonnances de confinement à domicile et autres restrictions utilisées dans certains pays à revenu élevé peuvent ne pas être pratiques”,  les habitants de ces pays ne peuvent pas adopter le confinement total, compte tenu des quartiers surpeuplés où ils vivent et de leur besoin obligatoire de travailler pour pouvoir survivre, manger, s’instruire, se loger …

Il a également déclaré  : “Les restrictions d’éloignement physique ne sont qu’une partie de l’équation, et il existe de nombreuses autres mesures de santé publique de base qui doivent être mises en place”,”Lorsque des mesures de confinement à domicile sont utilisées, elles ne doivent pas se faire au détriment des droits de l’homme”.

“Chaque gouvernement doit évaluer sa situation”, a-t-il ajouté, “tout en protégeant tous ses citoyens et surtout les plus vulnérables”.

Le 11 mai est la date prononcée par le président de la République Emmanuel Macron, cette date ne pourra être possible que si tous ces critères sont remplis. 

Pour poursuivre votre lecture, je vous propose deux autres articles sur le sujet susceptibles de vous intéresser : “Coronavirus, s’informer avec les sources officielles” et des astuces pour vivre son confinement de manière positive.

N’oubliez pas : sauvez des vies, restez chez vous !

 

Ema

Pas encore de commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas publiée.

Blog La Santé

SUIVEZ LA-SANTÉ.ORG SUR FACEBOOK

La-sante.org n’est pas un site médical et ne donne pas de conseils médicaux. Le but de ce blog est d’aider ses lecteurs à mieux comprendre comment améliorer leur santé au quotidien. Ainsi, les contenus prodigués sur ce blog ne se substituent pas à un avis médical.